:: Centre-ville :: Quartiers résidenciels :: Appartements Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Now, it's time [FT.Joy]

avatar
Messages : 40
Date d'inscription : 29/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 11 Nov - 19:23

Can you hear my voice ? - FT. Joy McCullen

Life is not a fairytale and there are no happy endings

Le beau brun s'était allongé dans son lit, les yeux rivés sur le plafond sombre et les bras sous la tête. Il ne savait pas exactement quoi penser du fait que Joy dormait dans la chambre d'ami, à la fois si proche et si loin. Il savait que la jeune fille était proche de lui, il se savait également proche d'elle mais pourtant, il ne savait pas quoi penser. Joy était une jolie femme, quelqu'un qu'il appréciait beaucoup et pour qui il avait de l'estime, ce qui était plutôt rare le connaissant.

Mais pouvait-il envisager d'arrêter d'être ce qu'il était ? Cela faisait si longtemps qu'il se protégeait des femmes de cette façon qu'il ne se sentait pas vraiment capable de briser cette défense. Mais d'un autre côté, il était aussi temps pour lui qu'il se pose un peu dans sa vie et qu'il tente d'entretenir une relation sérieuse avec quelqu'un. Alors Joy était peut-être la meilleure personne pour cela.

Grognant faiblement, le jeune homme se tourna sur le flanc tout en espérant trouver rapidement le sommeil. Il parvint en effet à s'endormir quelques heures mais se réveilla en plein milieu de la nuit. Jetant un œil sur son portable, Caleb constate qu'il devait être à peu près deux heures du matin et qu'il n'était clairement pas l'heure de se lever. Se redressant, il se rendit silencieusement dans la chambre de Joy et entrouvrit délicatement la porte. Passant sa tête, il put voir que la jeune femme dormait paisiblement et eut un léger sourire avant de retourner à sa chambre, plus calme. Il finit par s'endormir enfin et ne se réveilla qu'au petit matin. Il n'était pas bien tard mais cela était amplement suffisant, aussi se leva-t-il afin de s'habiller.

Alors que le jeune homme prenait le temps de s'habiller, il entendit la poignée de la porte se baisser et se tourna vers cette dernière, découvrant alors une Joy la bouche grande ouverte et fixant son torse nu sans aucune retenu. Il ne put retenir un rire et sourit doucement.

" Et bien, je vois que tu apprécies la vue très chère. Nous devrions aller dans la cuisine, nous avons besoin de discuter et également de prendre un petit déjeuner non ? "

Il sourit, se dirigeant vers le lieu en question.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 30/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Nov - 20:16
Avoir su que Caleb prenait la situation à la légère, la jeune femme n’aurait pas pris la peine de se cacher la vue pour lui laisser un minimum d’intimité. Bien entendu, elle en avait aussi profité pour se rincer l’œil quelques instants – qui ne l’aurait pas fait vu le physique du serveur? – et enfin reprendre ses esprits pour suivre son hôte jusqu’à la dite cuisine. Qu’il mentionne la conversation qu’ils devaient avoir n’était pas nécessairement un bon présage, parce que cela impliquait qu’il avait réfléchi à la situation et s’était probablement même fait une opinion sur le sujet. Rien ne laissait sous-entendre à la belle brune que ça tournerait à son avantage après tout, bien que Caleb ne l’avait toujours pas chassée à coup de balais. Tout n’était donc pas perdu d’avance.

Une fois dans la cuisine, Joy s’accoude donc au comptoir, le menton appuyé dans ses mains alors qu’elle observait sans gêne le jeune homme se mouvoir pour faire à manger.

« Tu ne vas pas m’empoisonner dis? Si ça te préoccupe que je sois restée dormir, je vois pas à qui j’irais me vanter de ça, et puis ça restera notre petit secret. »


Le tout est déclaré sur le ton de la plaisanterie, la barmaid étant légèrement tendue à l’approche de la conversation qu’elle attendait tant avec son interlocuteur. Pour autant, elle ne s’abandonnera pas à faire le premier pas, surtout en sachant à quel point Caleb aimait être en contrôle de la situation et que cette dernière devait suivre le cours que lui-même désirait qu’elle suive. Bien que Joy aimait elle aussi être en contrôle de tout ce qui lui arrivait, elle savait qu’elle n’aurait pas de réponse à ses questions tant qu’elle chercherait à imposer sa méthode au brun. Ainsi se contente-t-elle de le suivre du regard, un sourire sur les lèvres.

« Tu voulais qu’on parle? »

Rien de tel que de rappeler ses intentions à Caleb pour lui signifier l’impatience qui gagnait la brunette tranquillement, curieuse de voir à quoi son ancien collègue pouvait bien penser quant à leur relation.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 40
Date d'inscription : 29/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 13 Nov - 14:43

Can you hear my voice ? - FT. Joy McCullen

Life is not a fairytale and there are no happy endings

L'empoisonner ? Pour une nuit passée ici ? Le jeune homme remua doucement la tête négativement. Il n'avait aucunement l'intention de l'empoisonner ou quoi que ce soit du genre, et il ne comptait pas finir sa vie en prison pour une fille, même si la fille en question n'était autre que Joy. Son regard se posa sur la jeune femme qui l'avait suivi jusqu'à la cuisine et qui semblait se régaler de la vue qu'il lui offrait tandis qu'il préparait un sympathique petit déjeuner. Il posa les jus de fruits multiples sur la table ainsi que des paquets de céréales et du pain. Puis il sortit du placard les différentes garnitures : nutella, confiture, beurre de cacahuètes ... Ainsi que des tartines grillées. Il se tourna ensuite vers la jeune femme, ne sachant pas très bien ce qu'elle aimait manger au petit déjeuner par rapport à lui qui mangeait un peu de tout. Au moins sur ce plan, il n'était pas difficile.

" Dis-moi, le choix sur la table te convient-il ou voudrais-tu que je te fasse des oeufs avec du bacon ou quelque chose comme ça ? Et non, je ne compte pas t'empoisonner pour si peu. Ce serait du gâchis. "

Il fronça doucement les sourcils, ayant l'impression que quelque chose manquait avant de voir qu'il s'agissait en fait du lait qui manquait. Rapidement, il le sortit du frigidaire et se tourna vers la jeune femme, s'adossant au comptoir (ou plan de travail) qui se trouvait derrière lui. Il avait en quelque sorte prit une décision pour ce qui concernait Joy et souhaitait lui en faire part, sans toutefois lui faire satisfaction de lui donner trop rapidement une réponse. Il serait dommage qu'il gâche son plaisir en lui annonçant de but en blanc ses intentions, aussi se contenta-t-il de l'observer un moment. Il savait que la barmaid avait un service au bar ce matin-là tandis que lui ne travaillerait que le soir, n'ayant pas de service à proprement parler mais un simple show de distraction. En revanche, le lendemain, il avait un spectacle plus poussé pour un nouvel enterrement de vie de jeune fille. Comme si toutes les futures mariées avaient décidé de venir au bar de Jordan pour ça.

Ce qui n'était pas totalement faux.

Prenant un bol dans un placard, le séduisant danseur se servit un bol de céréales et y ajouta du lait avant d'y plonger une cuillère et de la porter à sa bouche, ne quittant pas Joy des yeux. Après tout, pourquoi ne profiterait-il pas lui aussi de la vue qu'il pouvait avoir ?

" Oh oui exact. Mais ce n'est pas pressé, n'est-ce pas ? Et ton service commence dans peu de temps il me semble, je ne voudrais pas te mettre en retard. D'ailleurs ... Je pense que tu ne devrais pas démissionner. Après tout il n'y a aucune raison à cela et puis, j'apprécie de travailler avec toi comme les autres membres de l'équipe. Qui plus est, Jordan aura tôt fait de se trouver une nouvelle petite amie, tu n'as pas de quoi t'angoisser avec ça. "

Il haussa les épaules et sourit.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 30/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 15 Nov - 5:26
La vue de la nourriture fraîchement sortie du réfrigérateur fait gargouiller le ventre de la demoiselle. Joy avait toujours eu un bon appétit et la nourriture devait être de loin l’un de ses péchés mignons avec l’alcool et elle ne se privait avec ni l’un ni l’autre. Elle avait eu de la chance d’ailleurs à l’adolescence de ne pas avoir accumulé les grammes qu’elle engloutissait, ses habitudes sportives devaient avoir changé la donne. Il ne faut pas non plus se faire une mauvaise image de la jeune femme, celle-ci mangeant par amour de la nourriture certes mais elle ne se goinfrait point.

Enfin, elle prend place à la table et se sert une rôtie grillée avec de la confiture, faisant attention pour ne pas créer de miettes de pain partout sur la table par la même occasion.

« Non, c’est parfait, merci. »

Ses sourcils se froncent cependant alors qu’elle engouffrait la tartine dans sa bouche, non pas parce qu’elle avait quelque chose à reprocher à ce qui lui était servi mais bien par l’allusion à Caleb de son retour au travail. La douce barmaid avait démissionné sur un coup de tête après avoir rompu avec Jordan, mais elle réfléchissait toujours au bien-fondé de son acte. C’était peut-être réellement un signe après tout qu’elle devait se reprendre en main et se faire un nom dans le droit au lieu de vivre la nuit comme une adolescente en manque de sensations fortes. Même si elle adorait son job au bar, d’ailleurs, elle n’était plus certaine de vouloir y retourner. Trop de variantes s’ajouter en cours de route et l’empêchaient de réfléchir correctement.
Quoiqu’il en soit, la sulfureuse brune ne serait pas vraiment importunée par les nouvelles relations du patron, sachant qu’au fond son cœur avait toujours appartenu à Caleb. Caleb qui se faisait un plaisir de la faire attendre jusqu’à la dernière minute, jusqu’à ce qu’il n’ait plus le choix de lui révéler ses plans sans la perdre, et ça arrachait à Joy une certaine irritation.

Cependant, elle devrait vivre avec les choix du danseur, jusqu’à ce qu’elle se sente trop indisposée pour l’attendre plus longtemps.

« En fait, ce n’est pas tant Jordan qui me stresse. Je me demande surtout si je n’ai pas démissionné pour rien, si je ne ferais pas mieux de retourner à ma formation initiale…, dit-elle en pinçant l’arête de son nez, signe manifeste de concentration chez elle. Mais j’imagine que je peux bosser au bar quelques temps encore, dans la mesure où Jordan ne m’aura pas remplacée encore. »

Mais qui disait bosser au bar disait enfiler des vêtements appropriés pour y bosser. Quand le service était de matin, l’objectif du bar n’était pas de séduire la clientèle, du coup l’uniforme du soir n’était pas de mise et Jordan tolérait les habits comme ceux qui vêtaient Joy alors. Toutefois, la jeune femme avait aussi un court service de soir et elle ne souhaitait guère faire un passage chez elle pour changer de tenue entre ses deux services, ce qui l’obligerait à partir plus tôt de chez Caleb pour passer chez elle et ensuite se diriger vers le bar à temps pour commencer le service qui lui avait été accordé. Un détour non-négligeable mais probablement nécessaire.

« Et puisque tu parles boulot, je vais devoir te quitter plus tôt si je veux être vêtue de manière appropriée. Pas sûre qu’ils aiment le style girl next door là-bas. »

Et une fois le dernier mot prononcé, le reste de la rôtie termine sa route dans le gosier de la barmaid, fière de pouvoir annoncer sa sortie.
C'est pas comme si elle pouvait partir sur un langoureux baiser après tout, ils n'étaient pas ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 40
Date d'inscription : 29/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 16 Nov - 20:54

Can you hear my voice ? - FT. Joy McCullen

Life is not a fairytale and there are no happy endings

Le jeune homme écouta attentivement la remarque de la jeune femme concernant son travail, réfléchissant lui aussi. C'était une information à ne pas négliger s'il voulait envisager quelque chose avec la barmaid, et il savait d'or et déjà que cela ne lui conviendrait pas de ne pas pouvoir la voir lorsqu'il le voudrait. Oui, Caleb se savait particulièrement capricieux et têtu avec ça, si bien qu'il serait prêt à presque tout pour obtenir ce qu'il souhaite. Et si par malheur il ne l'obtient pas, le résultat final est bien pire. Il faut dire qu'il a la rancune tenace en plus du reste ... Beaucoup de défaut mais qui n'enlève, au fond, rien à son charme de célibataire endurci. Un petit sourire lui monta aux lèvres tandis qu'il se rappelait avec amusement du nombre de femmes qui avait tenté d'obtenir de lui l'exclusivité par tant de stratagèmes qu'il avait arrêté de les compter.

Elles seraient sans aucune doute furieuses d'apprendre qu'il avait suffit à Joy de le rendre jaloux pour qu'il découvre des sentiments qu'il pensait ne pas pouvoir ressentir pour une femme, ou qu'il ne voulait pas ressentir. Mais la brunette était différente. Caleb termina son bol et le glissa dans l'évier tandis que ses pensées défilaient sans interruption. Joy et lui se connaissaient de longue date et il avait toujours pensé qu'il n'y avait eu entre eux que de l'amitié. Sauf que ce n'était pas le cas, bien sûr. Son comportement était bien différent avec la barmaid qu'il ne l'avait été avec une autre femme et même alors qu'ils étaient encore enfants. Seulement voilà, le brun ne s'en était jamais rendu compte et il y avait fort à parier que si la damoiselle n'était pas revenue de façon aussi fracassante dans sa vie, il l'aurait ignoré pour le restant de sa vie. Et évidemment, il serait passé à côté de quelque chose.

Alors que Joy lui annonçait son départ afin de se vêtir de la tenue obligatoire pour son travail, il l'observa un instant et émit un silencieux grognement d’agacement. Contournant silencieusement mais avec une rapidité étonnante le plan de travail, le danseur saisit le poignet délicat de la damoiselle et la tourna vers lui. Son autre main glissa sur sa nuque et il posa avec une indescriptible douceur ses lèvres sur celle de la jeune femme. Ce baiser était presque étrange de Caleb mais il n'avait rien de moqueur ou de taquin cette fois. Lorsqu'il s'éloigna de quelques centimètres, il plongea son regard dans les yeux noisette de la brunette et lui offrit un sourire rayonnant à vous tordre le ventre. Puis il vint picorer ses lèvres avant de finalement reculer enfin.

Mieux valait que les choses soient claires de suite. Il n'avait pas l'intention de faire durer la chose.

Aussi prit-il une inspiration, prenant une mine bien plus sombre.

" Concernant nous deux et bien ... Il soupira puis un petit sourire apparut sur ses lèvres. J'accepte de tenter le coup avec toi. J'ai eu le temps d'y réfléchir et je pense que ce serait une bonne chose que j'essaie de me caser, pour voir. Restes à voir si tu vas me supporter. "

Il sourit. Un petit pas pour l'humanité mais un énorme pas pour lui.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 30/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 17 Nov - 5:01
La surprise marque ses traits un moment lorsque la main de Caleb la retient un instant, coupant le mouvement qui l’élançait vers la sortie, vers l’extérieur de la pièce du moins pour commencer. Cependant, les lèvres du jeune homme et la douceur du baiser lui font reconsidérer ses options, stupéfaite qu’il ait agit de la sorte après lui avoir précisé qu’ils n’auraient pas ce genre de discussion ce matin. Et pourtant, il était là, sincère, beau à en couper le souffle et penché vers les lèvres de la jolie brune qui commençait à se demander ce qu’il avait en tête. Les baisers laissent toutefois croire à une suite heureuse, à une décision qui allait dans le sens de ce que la barmaid espérait, et elle n’avait pas tort sur ce point lorsqu’il affirme ensuite vouloir tenter le coup avec elle.

Pour peu, Joy aurait explosé de joie. La jeune femme était soucieuse par contre de montrer à son collègue qu’elle prenait le sujet au sérieux et des enfantillages comme les sauts sur place en criant dans les tons d’aigus n’étaient pas au rendez-vous. Ainsi, en femme séduisante qu’elle était, ses bras glissent sur ses épaules pour se nouer derrière la nuque du danseur, un sourire espiègle étirant ses lèvres fines et le regard trahissant la joie réelle qui l’habitait.
Caleb n’aura cependant pas l’occasion de s’attarder sur ce beau regard oscillant entre le pétillement de la joie et le feu de la passion car les paupières de la demoiselle se referment doucement, accompagnant le mouvement de ses lèvres qui emprisonnent celles du jeune homme langoureusement. Ils devraient parler de ce qui les attendait plus tard, de comment ils allaient gérer leur relation au quotidien et au bar, mais pour le moment tout ce qui importait à Joy c’était que son cœur débordait de bonheur.

Après quelques instants de danse entre leurs langues, la brunette rompt toutefois l’étreinte et recule sa tête pour détailler les traits de son partenaire, rayonnante. Rien n’aurait pu gâcher sa joie, si ce n’était qu’elle devrait effectivement quitter l’appartement de Caleb sous peu pour se rendre au bar pour avoir une conversation avec Jordan et voir s’il comptait la garder ou non. Dépendamment de l’issue de cette discussion, elle saurait alors comment occuper sa journée et à quel moment elle reverrait le ténébreux brun. Ce devait être l’une des parties les plus intéressantes de sa journée après tout, puisque leur avenir n’était plus si incertain grâce à lui.

« Hmmm pour te supporter j’ai déjà pas mal d’expérience, ça devrait aller. Je me fais davantage de soucis en ce qui concerne tes voisins, j’espère qu’on ne les importunera pas trop.»

Un clin d’œil taquin accompagne sa remarque qui se voulait légère malgré le sujet qui mériterait certainement d’être exploré. Déjà, parce qu’ils n’avaient jamais expérimenté la chose, et d’autre part parce que la jeune femme connaissait les caprices de Caleb et se demandait jusqu’où il testerait ses limites. Joy ne s’en plaindrait sûrement pas, étant elle-même habituée à partager la couche de nombreuses personnes, mais si pour avoir l’exclusivité de sa relation avec le jeune homme il lui faudrait accéder à plus de séances de sport de lit, il fallait qu’elle soit au courant tout de même. Reste à voir qui pressera l’autre davantage pour ce genre de rapprochement dans les jours à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
StoryTime and VictorianTale :: Centre-ville :: Quartiers résidenciels :: Appartements-
Sauter vers: